La Saint Valentin. À quoi ça sert, l’amour?

La Saint Valentin est la fête des amoureux du monde entier, car l’amour n’a pas de frontière ! En Italie, on vend des petits pains appelés ” Baci perugini ” qui représentent une tradition amoureuse. En Angleterre, les amoureux s’échangent des cœurs symboliques en carton contre des fleurs. Les coutumes et les façon de dire je t’aime varient selon les pays. En France, nous disons ” je t’aime “. Sais-tu comment cela se dit ailleurs sur Terre ?
En Allemagne :

Ich liebe dich

En Angleterre :

I love you

Au Danemark :

Jeg elsker dig

En Grèce :

S’agapo

Dans les pays arabes :

Ana behabik

En Espagne :

Te quiero

En Bretagne :

karout a ran ac’hanout

En Italie :

Ti amo

A quoi sert l’amour?

Interview à Alexandre Lacaze. Salle Nice Ciudad Real

Alexandre Lacaze
 
 
 
Voilà l’interview qu’ont faite Fátima Requena et María Sánchez, élèves de français de l’ EOI,  au chanteur Alexandre Lacaze dans la salle Nice de Ciudad Real. 
Je tiens à les remercier du travail qu’elles en on fait parce que, non seulement elles ont interviewé le chanteur mais elles ont aussi préparé tout ce qui suit après cette petite introduction de ma part. 
 
Merci les filles!!
 
 
 
Fátima:
 
John Donne (écrivain anglais du XVIIème siècle) disait que… “aucun homme n’est une île”, pourtant je crois que si Alexandre Lacaze pouvait choisir…..il serait, au moins, une plage.
 
Nous sommes entrées dans la salle pour nous présenter et la première impression que j’ai eu à le voir sur la scène a été…. “tiens!, nous sommes face au fantôme de Kurt Cobain, revenu par la marée….”. Sous une surface calme, on peut sentir l’orage intérieure…
 
 
 
 
Le propriétaire du pub nous accueille et nous explique qu’Alexandre a un peu de temps avant de tester le son de la salle. Il nous suggère aussi de faire l’interview dehors, pour éviter le bruit de la musique de fond. Mais, comme vous allez écouter, je ne suis pas sûre que ça fût une bonne idée…. Finalement, nous nous y sommes tous rendus. 
 
La première fois qu’on a écouté sa voix, on a été frappées par sa tendresse. Il a le ton des vagues de la mer, calme.
 
Alexandre Lacaze (né et installé en Espagne) est un représentant de la chanson pop/folk en France, où il vient d’enregistrer son nouveau disque : « Les récifs de l’espoir » en collaboration avec de bons musiciens français. Il a été membre du groupe « L’avalanche », mais il continue maintenant sa carrière en solitaire et c’est ainsi qu’il défend son spectacle. Une sorte d’homme-orchestre, plein de sentiments exprimés sous forme de poésie et en rapport toujours avec la mer. 
 
 
 
 
 
 
Ami des dualités, il a choisi le français pour s’exprimer et c’est en cette langue que se deroule notre rencontre.
 
 
Assis à la terrasse, l’interview commence….
 

http://www.goear.com/embed/sound/5169104


L’une des chansons qu’on a pu écouter lors de son concert à Ciudad Real est sortie de la tradition des contes pour les petits….



“Ne pleure pas Jeannette”